Machine à vapeur deux cylindres

Une petite plongée dans les meccano-magazines

Je me suis très inspiré de ce modèle pour en construire une version moderne. Machine très silencieuse qui fonctionne à partir de 10 v.

Voici une vidéo du modèle :

(La vidéo peut paraître hachée mais le mouvement réel est bien régulier)

La course du noyau à l’intérieur de la bobine est faible et les vilebrequins que l’on y associe d’habitude sont tout petits. Ici le modèle a un intérêt évident : la course obtenue du côté du vilebrequin est beaucoup plus importante (effet de multiplication du levier horizontal dont l’axe de rotation n’est pas placé en son milieu) et on a plus de liberté pour construire un beau vilebrequin.

J’ai abandonné les balais soulevés par des colliers munis de vis pour installer un système où le balai tourne et fait contact sur des plots situés sur une roue barillet isolante. 3 plots adjacents alimenent une bobine puis un plot n’alimente rien puis 3 plots adjacents alimentent l’autre bobine puis à nouveau un plot n’alimente rien. Chaque bobine est alimentée 3/8 du temps ce qui explique que l’on puisse maintenir 10 v par bobine sans trop chauffer.

Le point délicat est la distance entre le balai et les plots de contact ; il faut la régler avec soin : si la distance est trop importante… pas de contact, si elle est trop faible, les frottements sont élevés et la machine ne tourne pas.