Moteurs synchrones (Partie 2)

Sur cette vidéo, on voit deux choses importantes :

le moteur ne démarre pas tout seul, il faut le lancer

– le moteur est capable de fournir un couple intéressant

Dans ce montage le moteur synchrone est utilisé pour entraîner un mécaniseme d’horloge :

Fichier hébergé par Archive-Host.com

En effet ces moteurs possèdent une propriété remarquable : ils tournent à vitesse constante. Plus exactement, une fois que le nombre de pôles (ici 8, ce sont des rondelles fixées sur le rotor) est fixé et la fréquence du courant est fixée, alors la vitesse de rotation est connue.

Le nombre de bobines ne change rien à l’affaire, c’est bien le nombre de pôles qui est important ; la tension d’alimentation peut augmenter, cela ne fait pas varier la vitesse de rotation du moteur

Si on charge trop le moteur, sa vitesse chute et « il décroche » (plus aucun entraînement).