Boîte Ravigneaux (Partie 7)

Il s’agit donc d’améliorer la version 1 en ayant comme dans les boîtes habituelles un seul levier de vitesses au lieu de deux dans la version 1 (1 levier vert pour l’entraînement, un levier rouge pour le blocage).

On s’aperçoit vite que le mouvement de translation de l’arbre de blocage doit être plus lent que celui de l’arbre l’entraînement ; de même, on voit que pour l’arbre de blocage les pignons habituels de 6 mm de large ne conviennent pas. (On remarque d’ailleurs que dans le modèle du club Londonien, l’arbre de blocage est en pignons 3mm, les mêmes réflexions conduisent aux mêmes choix).

Il faut que je commande quelques pignons 19 dents en 3 mm de large ; indispensable aussi, une cargaison de 69c, vis sans tête courtes.

Il s’agit donc d’améliorer la version 1 en ayant comme dans les boîtes habituelles un seul levier de vitesses au lieu de deux dans la version 1 (1 levier vert pour l’entraînement, un levier rouge pour le blocage).

On s’aperçoit vite que le mouvement de translation de l’arbre de blocage doit être plus lent que celui de l’arbre l’entraînement ; de même, on voit que pour l’arbre de blocage les pignons habituels de 6 mm de large ne conviennent pas.

Il faut commander quelques pignons 19 dents en 3 mm de large ; indispensable aussi, une cargaison de 69c, vis sans tête courtes.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Un détail où on voit pourquoi les deux arbres (entraînement et blocage) ne coulissent pas à la même vitesse quand on déplace l’unique levier de vitesse.

Fichier hébergé par Archive-Host.com